Actualités
1

Marisol TOURAINE à Monts, Chédigny, Manthelan & La Chapelle Blanche Saint-Martin

DSC_0047Marisol TOURAINE avec les collégiens du collège G. Defferre de Preuilly-sur-Claise

Marisol TOURAINE a participé à différentes manifestations organisées ce samedi 28 mai 2016.

Elle a inauguré le 20ème salon des Inventeurs de Monts, accueillie par la Maire Valérie GUILLERMIC, en présence du Député Jean-Marie BEFFARA et de la conseillère départementale Sylvie GINER.

Elle a ensuite participé au festival des roses de Chédigny, où elle a été accueillie par le Maire et vice-Président du Conseil départemental Pierre LOUAULT.

Elle a ensuite participé à la fête de la guinguette organisée à Manthelan, en présence du Maire Bernard PIPEREAU.

Elle a enfin inauguré les travaux du bourg de La Chapelle Blanche Saint-Martin, accueillie par la Maire Martine TARTARIN, en présence du Député Jean-Marie BEFFARA, des conseillers départementaux Geneviève GALLAND et Gérard DUBOIS et du Président de la Communauté de communes du Grand Ligueillois Michel GUIGNAUDEAU.

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir l’album de ces déplacements.

Marisol TOURAINE à Monts, Chédigny, Manthelan & La Chapelle Blanche Saint-Martin

1

Marisol TOURAINE à Bridoré, Ligueil, La Celle Saint-Avant & Descartes

DSC_0252
Marisol TOURAINE a participé à différentes manifestations organisées ce vendredi 27 mai 2016.

Elle a participé au banquet des Ainés Ruraux de Touraine, organisé à Bridoré, où elle a été accueillie par le Maire Christian BARITAUD et la Présidente des Ainés Ruraux Annick BERTHOMMIER.

Elle a ensuite rencontré les dirigeants de l’entreprise familiale Bergerault à Ligueil, fabricants de percussions connus dans le monde entier, en présence du Maire Michel GUIGNAUDEAU.

Elle a ensuite inauguré l’aire de camping-cars de La Celle Saint-Avant puis le multi-accueil petite enfance « Philo’mènes » et la Maison de Services au Public à Descartes, en présence du Député Jean-Marie BEFFARA, du Président de la Communauté de communes Touraine du Sud Gérard HENAULT, des conseillers départementaux Geneviève GALLAND et Gérard DUBOIS et du Maire Jacques BARBIER.

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir l’album de ces déplacements.

Marisol TOURAINE à Bridoré, Ligueil, La Celle Saint-Avant & Descartes

1

Question d’actualité au Gouvernement : Marisol TOURAINE interpellée sur le fonds d’investissement pour les hôpitaux


Marisol Touraine a été interpellée, mercredi 25 mai 2016, lors de la séance de Questions d’actualité au Gouvernement.

Elle a répondu à une question de Mme Monique RABIN, Députée « Socialiste, écologiste et républicain » de Loire-Atlantique, sur le fonds d’investissement pour les hôpitaux :

0

Présentation de la stratégie de santé pour les outre-mer : intervention de Marisol TOURAINE

Min2014-092
Intervention de Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Présentation de la stratégie de santé pour les outre-mer

Mercredi 25 mai 2016

Seul le prononcé fait foi

*******

Madame la Ministre,

Monsieur le Président de la Fédération Hospitalière de France,

Monsieur le Délégué Général,

Monsieur le Secrétaire Général des Ministères sociaux,

Monsieur le Préfet, Directeur Général des Outre-mer,

Mesdames et Messieurs les Elu-e-s,

Mesdames, Messieurs,

La France est forte parce qu’elle dispose d’un modèle social protecteur. A l’opposé des fatalistes, des déclinistes et autres Cassandres, les Français revendiquent leur attachement à la solidarité et à la protection. A l’égalité, aussi, qui en matière de santé est l’une des marques d’identité de notre modèle.

L’égalité d’accès aux soins est l’une de mes priorités. Se donner les moyens de cette ambition, c’est évidemment garantir l’application de la loi de la République sur l’ensemble du territoire de la République. Mais c’est aussi reconnaître que certains territoires ont besoin d’une attention particulière. Les territoires ultramarins vivent une réalité géographique et environnementale à part, ils ont des atouts et des difficultés spécifiques, qui diffèrent de la métropole.

Il y a évidemment des situations difficiles, des situations de crise, comme actuellement à Mayotte. Mais à chacun de mes déplacements outre-mer, ce qui m’a frappée avant toute chose, c’est bien le dynamisme et la très grande capacité d’innovation qui caractérisent les acteurs locaux. A problèmes spécifiques, solutions spécifiques, innovantes, imaginatives, et collectives !

C’est la raison pour laquelle, avec George PAU-LANGEVIN, nous avons voulu que soit élaborée une stratégie de santé spécifique aux outre-mer. L’objectif, c’est d’identifier les enjeux et d’y apporter des réponses spécifiques. C’est aussi de construire une action publique adaptée, propre à chaque territoire. C’est enfin de soutenir et d’amplifier les énergies, les idées, les solutions du terrain. Je suis heureuse de vous présenter aujourd’hui cette stratégie.

Elle est le fruit d’un long travail. Elle a été construite dans la concertation. Je tiens à remercier Chantal DE SINGLY, qui en a piloté les travaux, pour son engagement sans faille. Le cœur de vos réflexions a été de tirer les conclusions des échecs passés, je pense évidemment au plan santé outre-mer de 2009, et de répondre aux attentes des professionnels, des élus, des associations et des patients. Les directions de mon ministère et du ministère des outre-mer, les grands opérateurs publics en santé et les Agences régionales de santé (ARS) concernées ont participé à ces travaux. Je suis très heureuse de vous en présenter le sens aujourd’hui.

  1. Cette stratégie de santé pour les outre-mer fixe un cadre d’action adapté à la réalité du terrain. Elle s’inscrit pleinement dans la dynamique engagée depuis 2012.

Les territoires ultramarins connaissent des difficultés propres, qui diffèrent de la métropole. Personne ne peut nier cette réalité.

Les risques liés à la naissance, qui pèsent tant sur l’enfant que sur la mère, sont plus importants. De même, l’obésité et le surpoids frappent plus sévèrement, ils entraînent une forte prévalence du diabète, des insuffisances rénales et cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux plus nombreux. Les risques liés aux maladies sexuellement transmissibles ou aux conduites addictives sont également plus élevés qu’en métropole. Certaines maladies rares y sont plus fréquentes ; je pense par exemple à la drépanocytose. Et puis, l’environnement climatique accroît évidemment les risques vectoriels. L’actualité montre bien les risques que font peser les épidémies de chikugunya, de dengue et de zika sur la population ultramarine. Lire la suite.

0

Marisol TOURAINE s’engage pour un accès universel aux traitements innovants contre l’hépatite C


À l’occasion de la Journée de lutte contre les hépatites virales, Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé l’accès universel aux traitements innovants contre l’hépatite C. Chaque malade qui le souhaite pourra en bénéficier. Ces traitements sont actuellement réservés en priorité aux patients dont l’état de santé est le plus préoccupant, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS).
Cliquez ici pour lire son discours.

En s’engageant pour l’accès universel aux traitements contre l’hépatite C, Marisol TOURAINE choisit d’assurer à toutes les personnes infectées l’accès à un médicament antiviral particulièrement efficace. L’accès à ce traitement ne dépendra plus que du choix du patient éclairé par son médecin.

Cette initiative va de pair avec une renégociation du prix de ces médicaments, particulièrement onéreux, afin de préserver les comptes de l’Assurance maladie. Pour compléter les mesures de régulation déjà adoptées, la ministre a demandé au Président du Comité économique des produits de santé (CEPS) de mener de nouvelles négociations avec les industriels.

L’accès universel aux traitements contre l’hépatite C vient compléter les mesures majeures adoptées en matière de prévention, de dépistage, d’accompagnement des populations les plus exposées au risque d’hépatites virales, notamment dans le cadre de la loi de modernisation de notre système de santé : création des centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD), possibilité pour les associations de réaliser des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD), expérimentation des salles de consommation à moindre risque (SCMR).

Marisol TOURAINE a déclaré : « Le progrès thérapeutique permet aujourd’hui de guérir l’hépatite C. Les nouveaux traitements disponibles sur le marché sont, à ce titre, porteurs d’espoir pour les 500 000 personnes atteintes de cette maladie en France. En dépit de leurs prix élevés, nous avons traité 30 000 patients, dont l’état de santé était particulièrement préoccupant. Nous devons aujourd’hui aller plus loin et garantir l’accès de tous les malades à ces traitements. Au nom du progrès médical. Au nom, aussi, de notre engagement contre les inégalités de santé. ».

0

Accès aux soins : Marisol TOURAINE met en place un financement « sur mesure » pour les hôpitaux de proximité


Afin de renforcer l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire, Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a décidé de reconnaître la spécificité des hôpitaux de proximité en les dotant d’un dispositif de financement « sur mesure ». Un
décret publié aujourd’hui concrétise cette avancée. A travers ce texte, la ministre réaffirme l’engagement du gouvernement aux côtés des petits établissements de santé dans la lutte contre les déserts médicaux.

Publié aujourd’hui au Journal officiel, le décret relatif à l’organisation et au financement des hôpitaux de proximité reconnaît un statut propre aux établissements qui jouent un rôle pivot en matière d’accès aux soins et d’organisation de l’offre sanitaire et médico-sociale dans les territoires. Près de 250 établissements sont concernés par ce dispositif : un arrêté publié prochainement viendra en fixer la liste.

Afin de leur donner les moyens d’assurer pleinement leurs missions, le décret leur permet en outre de bénéficier d’un modèle de financement unique et innovant. Conçu en rupture avec la tarification à l’activité, ce mécanisme comprend une garantie de revenu, quelle que soit l’activité réalisée par ces établissements, et la prise en compte des caractéristiques (et donc des fragilités) des territoires dans lesquels ils sont implantés. Après la mise en place d’un financement spécifique pour les hôpitaux isolés, ce nouveau système offre ainsi aux petites structures de proximité un mode de financement nettement plus stable et pérenne que celui lié à la simple activité.

Marisol TOURAINE a déclaré : « En créant ce mode de financement sur mesure pour les hôpitaux de proximité, nous soutenons concrètement les établissements qui accueillent, soignent et accompagnent les Français près de chez eux. Nous musclons encore notre arsenal pour lutter contre les déserts médicaux. Nous disons aux hôpitaux de proximité que l’Etat est derrière eux et prend ses responsabilités pour garantir la santé de tous nos concitoyens, partout sur le territoire. »

 

0

Paris Healthcare Week 2016 : discours de Marisol TOURAINE


Marisol TOURAINE est intervenue, mardi 24 mai 2016, lors de l’ouverture de Paris Healthcare Week 2016.

Vous pouvez lire ci-dessous le discours qu’elle a prononcé à cette occasion ou le télécharger en cliquant ici.

********** 

Intervention de Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Paris Healthcare Week 2016

Mardi 24 mai 2016

Seul le prononcé fait foi


Monsieur le Président de la Fédération hospitalière de France,

Monsieur le délégué général de la Fédération hospitalière de France,

Madame et messieurs les présidents des conférences,

Madame et messieurs les présidents des fédérations d’établissements de santé,

Madame la directrice générale de l’offre de soins,

Monsieur le Président de Polynésie française,

Messieurs les Ambassadeurs,

Mesdames et messieurs,

Pour la cinquième année consécutive, nous nous retrouvons pour Hôpital Expo, ce rendez-vous incontournable de la communauté hospitalière. Cette édition est singulière. Parce qu’elle fait suite à l’adoption définitive de la loi de modernisation de notre système de santé, une réforme majeure pour l’hôpital. Parce qu’elle intervient alors que la définition des Groupements hospitaliers de territoire vous mobilise. Parce qu’il s’agit de la dernière édition de ce quinquennat et que, si nombre de réformes seront menées au cours de cette année, le fait d’être rassemblés aujourd’hui justifie de regarder le chemin parcouru. Je n’oserai pas dire qu’il s’agit de ma dernière édition en tant que Ministre de la Santé, ce pronostic ayant été démenti à chaque fois qu’il fut formulé !

Je veux saluer le travail de la Fédération Hospitalière de France (FHF) dans l’organisation de cet évènement. Evènement qui ne cesse d’évoluer et de rassembler, puisqu’il accueille cette année le salon infirmier. Saluer une fois de plus l’action de Gérard VINCENT qui a su faire de cette « maison commune » un lieu d’échange et de propositions incontournable. Je souhaite à son successeur David GRUSON pareille réussite, je ne doute pas qu’il y parviendra et saura imprimer sa marque.

Ce matin, je veux vous dire que j’ai profondément aimé – et que j’aime profondément – travailler avec cette belle famille qu’est l’hôpital public. Quand on est Ministre de la Santé, on n’est pas « ministre des hôpitaux », on porte et on accompagne un projet collectif. Pour une responsable politique, pour une femme de gauche, il y a peu d’honneurs comparables. Par-delà les structures il y a des valeurs, et ces valeurs, ce sont celles de la République. Soigner tout le monde sans exclusion, dans l’excellence, au quotidien comme dans les circonstances exceptionnelles. Oui, l’hôpital public incarne la République sociale qui est l’un des fondements de notre identité collective. Je veux dire ma conviction : ces valeurs nécessitent des choix, qui doivent être régulièrement réaffirmés. L’immobilisme est le plus sûr chemin pour l’affaiblissement de l’hôpital public. Le dénigrement aussi. Lire la suite.

0

Interview de Marisol TOURAINE aux Echos : «Je vais engager 2 milliards d’euros d’investissement sur cinq ans pour l’hôpital»


Marisol TOURAINE a répondu aux questions de Solveig GODELUCK, journaliste aux Echos, pour une interview consacrée à l’hôpital.

Vous pouvez lire son interview ci-dessous ou sur le site des Echos en cliquant ici.

*********

INTERVIEW – La ministre de la Santé et des Affaires sociales défend « un engagement très fort pour l’hôpital ». Elle annonce qu’une « dotation modulée » sera créée à l’automne. Près de 150 groupements hospitaliers vont voir le jour d’ici au 1er juillet. Un quart des hôpitaux de proximité bénéficieront de financements spécifiques indépendants de leur activité.

Le 1er juillet, tous les hôpitaux publics devront s’être regroupés pour mutualiser certaines fonctions. Quel est le sens de cette réforme ?

L’hôpital public est une force et une fierté pour la France. Son excellence est reconnue et il soigne tout le monde sans distinction. Il est tout sauf immobile. Nous sommes en train de changer d’époque. L’hôpital doit se transformer. Il était tourné vers lui-même, il doit s’ouvrir sur son territoire, sur la médecine de ville, sur les maisons de retraite, pour mieux suivre les parcours des patients. On hospitalise moins, moins longtemps, et mieux.

Le médecin traitant est là pour les soins de premier recours. Il faut donc mieux organiser la relation entre l’hôpital et la médecine de ville, mais aussi entre les hôpitaux d’un même territoire autour d’un projet médical partagé. C’est pour cela que je mets en oeuvre les groupements hospitaliers de territoire [GHT], des coopérations obligatoires entre les établissements qui prennent en charge les patients. Un peu moins de 150 groupements vont voir le jour dans quelques semaines.

Je tiens à souligner que sans les réformes engagées à l’hôpital depuis quatre ans, la création de ces GHT n’aurait pas été possible. Je veux avant tout parler du virage ambulatoire. Plus de la moitié de la chirurgie se fait désormais sans dormir à l’hôpital. C’est une révolution silencieuse. Lire la suite.

0

Suites de l’accident grave survenu à Rennes : Marisol TOURAINE renforce la sécurité des volontaires qui participent à des essais cliniques


Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté aujourd’hui un plan d’action pour renforcer la sécurité des volontaires qui participent à des essais cliniques en France. Cette initiative fait suite à l’accident grave survenu le 10 janvier dernier dans le cadre d’un essai clinique à Rennes, accident sans précédent dans notre pays et qui a entraîné le décès d’un homme et l’hospitalisation de cinq autres volontaires. Le plan d’action présenté aujourd’hui s’appuie sur les conclusions de la mission confiée par Marisol TOURAINE à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

Le rapport de l’IGAS conclut que les conditions dans lesquelles l’essai a été autorisé par les autorités sanitaires sont conformes à la règlementation en vigueur. Il indique par ailleurs que la responsabilité des laboratoires BIAL et BIOTRIAL est engagée à plusieurs titres.

Le rapport de l’IGAS formule 19 recommandations, que la ministre a décidé de reprendre intégralement. Marisol TOURAINE a, sur cette base, présenté un plan d’action en quatre axes pour renforcer la sécurité des volontaires qui participent aux essais cliniques :

S’agissant de l’accident survenu à Rennes :

  • La ministre demande à BIOTRIAL de fournir sans délai un plan d’action garantissant que les manquements majeurs observés ne pourront pas se reproduire. Si BIOTRIAL ne transmet pas son plan d’action d’ici 1 mois, son autorisation de lieu de recherche pour essai de phase 1 sera suspendue. La mise en œuvre de ce plan sera contrôlée par une inspection conjointe de l’IGAS, de l’agence nationale des médicaments et des produits de santé (ANSM) et de l’agence régionale de santé (ARS).
  • Les 90 dossiers cliniques des volontaires sains concernés par l’essai de Rennes feront l’objet d’une expertise sanitaire indépendante. Ces dossiers, anonymisés, seront également transmis au groupe d’experts européens que la Ministre a demandé à la Commission européenne et qui est d’ores et déjà au travail.

S’agissant plus généralement des essais cliniques :

  • Les conditions d’autorisation des essais cliniques, notamment de première administration à l’homme, seront renforcées. La ministre demande notamment à chaque ARS d’inspecter cette année, en lien avec l’ANSM, tous les centres aujourd’hui autorisés à conduire des essais cliniques de leur région. Les règles s’appliquant à l’évaluation par l’ANSM des essais de phase précoce seront rendues plus strictes. La loi renforcera également les obligations d’information des autorités sanitaires qui pèsent sur le promoteur au moment où il dépose son projet.
  • La France poursuivra son action au niveau européen pour faire progresser la règlementation en matière de recherche sur le volontaire sain : la ministre proposera notamment au HMA (Head of medicine agencies – le comité européen des agences nationales du médicament) que soient mises en place des modalités harmonisées d’évaluation et de gestion d’un accident grave comme celui de Rennes au niveau européen.

Quatre mois après l’accident de Rennes, le rapport de l’IGAS établit les responsabilités et identifie les manquements qui ont contribué à cet évènement d’une exceptionnelle gravité. Les mesures déjà mises en œuvre et le plan d’action présenté aujourd’hui par Marisol Touraine en tirent toutes les conséquences, pour protéger les participants aux essais cliniques, indispensables pour le progrès médical.

 

1

Marisol TOURAINE à Artannes-sur-Indre


Marisol TOURAINE, accueillie par Bertrand POITOU, Maire d’Artannes-sur-Indre, a participé à la cérémonie d’anniversaire du jumelage entre la commune et Bathford en Angleterre, en présence de nombreux anglais et italiens, jumelés avec Artannes.

Elle a ensuite salué les organisateurs et les participants du gala annuel de basket.

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir les photos de ces manifestations.

Marisol TOURAINE à Artannes-sur-Indre

0

Conférence Nationale du Handicap : discours de Marisol TOURAINE


Intervention de Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Conférence Nationale du Handicap

Jeudi 19 mai 2016

Elysée


Madame la Ministre,

Mesdames et messieurs les parlementaires,

Monsieur le Défenseur des droits, Jacques TOUBON,

Monsieur le recteur de l’académie de Paris, François WEIL,

Madame la présidente du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), Dominique GILLOT,

Mesdames et messieurs les élus,

Mesdames et messieurs les directeurs d’administration centrale et directeurs d’agence régionale de santé (ARS),

Mesdames et messieurs les représentants d’associations et de syndicats,

Mesdames, messieurs

« Les personnes handicapées peuvent être touchées dans leurs 5 sens, mais c’est un 6ème qui les délivre ; bien au-delà de la volonté, plus fort que tout, sans restriction, ce 6ème sens qui apparaît, c’est simplement l’envie de vivre. » A travers ces paroles, Grand corps malade a posé des mots sur une solide conviction, celle qui nous rassemble toutes et tous ce matin. La conviction que le handicap n’altère en rien la volonté d’un individu de trouver une place à part entière dans la société, de s’y accomplir, de s’y émanciper – d’y participer, aussi. « Rien me concernant, sans moi », « rien pour moi, sans moi ».

Cette envie de vivre sa vie comme les autres, pour s’accomplir pleinement, doit rencontrer un engagement politique sans faille.  Cet engagement, c’est celui de ce Gouvernement et c’est celui du Président de la République qui a fait le choix de réunir à l’Elysée cette conférence nationale du handicap.

1.  Nous réunir dans ce lieu ne relève pas du symbole mais traduit une ambition. Celle d’emmener toute la société,   l’ensemble des forces vives de la Nation, vers une société inclusive.

Ce fut l’un des axes forts du discours tenu ici même par le Président de la République en décembre 2014. Une feuille de route exigeante, 178 mesures, et derrière cela, l’ambition de construire ensemble une société inclusive.

Il ne s’agit pas d’un slogan, ni d’une simple promesse, mais d’un engagement : garantir à chacun, quelle que soit sa situation de handicap, la possibilité de vivre dignement et d’exercer sans entrave tous les droits que confère la citoyenneté. Le droit de voter, le droit de travailler, le droit d’accéder à des soins de qualité, le droit de recevoir un enseignement diversifié. Ces droits, qui appartiennent à tous, doivent pouvoir être exercés par chacun.

L’ambition de ce Gouvernement, c’est aussi de proposer des parcours et des soins adaptés, pour que plus personne ne soit contraint de rester « sans solution ». Notre ambition, c’est enfin de simplifier le quotidien des personnes en situation de handicap, notamment dansl’accès aux droits.
Lire la suite.

2

Marisol TOURAINE invitée d’Arlette CHABOT sur LCI


Marisol TOURAINE était l’invitée d’Arlette CHABOT, jeudi 19 mai, dans la Matinale de LCI.

Elle a répondu à ses questions notamment sur la mise en place du paquet neutre, les violences en marges des manifestations…

3

Transposition de la directive européenne sur le tabac, arrivée du paquet neutre : « La France est désormais pionnière en Europe dans la lutte contre le tabac » (Marisol TOURAINE)

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté ce matin en conseil des ministres l’ordonnance transposant la directive européenne permettant de renforcer la lutte contre le tabagisme. Grâce à ce texte et avec l’entrée en vigueur du paquet de cigarettes neutre dans deux jours, « la France est désormais pionnière en Europe dans la lutte contre le tabac », a déclaré la ministre. Et la mobilisation ne s’arrête pas là : Marisol TOURAINE  annonce aujourd’hui la création d’un fonds de prévention du tabagisme doté dès cette année de 32 millions d’euros, ainsi que le lancement de deux grandes campagnes de communication pour encourager l’arrêt du tabac.
Avec plus d’un tiers des Français qui se déclarent fumeurs et près de 80 000 morts par an – soit plus de 200 par jour  -, la France est malade du tabac. Pour lutter contre ce fléau, Marisol TOURAINE a déployé un arsenal de mesures important, notamment le triplement du remboursement des substituts nicotiniques comme les patchs, le pictogramme « femme enceinte » sur le paquet de cigarettes ou encore l’interdiction de fumer dans les aires de jeux pour enfants.
 
La France adopte aujourd’hui officiellement de nouvelles mesures choc. Une ordonnance présentée ce matin en conseil des ministres transpose la directive 2014/40/UE sur la fabrication, la présentation et la vente de produits du tabac : elle permet l‘application, à compter du 20 mai 2016, de nouvelles dispositions, notamment l’interdiction des arômes et additifs (par exemple les capsules mentholées) particulièrement attractifs pour les jeunes. Le paquet de cigarettes neutre, voté dans la loi de modernisation de notre système de santé, entrera en vigueur lui aussi à compter du 20 mai.
 
Par ailleurs, la ministre a annoncé la création d’un fonds de prévention du tabagisme, doté dès cette année de 32 millions d’euros.
 
Enfin, pour inciter chacun à se mobiliser, Marisol TOURAINE annonce aujourd’hui le lancement de deux grandes campagnes de communication :
  • du 23 mai au 30 juin 2016, une campagne d’affichage, en radio et sur Internet pour lutter contre les idées reçues relativisant l’impact du tabac sur la santé et encourager le recours à Tabac Info Service ;
  • en novembre 2016, « Moi(s) sans tabac», une campagne conçue comme un défi collectif pour inciter le plus grand nombre de fumeurs à arrêter de fumer pendant 30 jours. Cette campagne est inspirée de l’initiative anglo-saxonne « Stoptober » et constituera ainsi la 1ère grande expérience de marketing social en France.
 
« La France est désormais pionnière en Europe dans la lutte contre le tabac : face à ce fléau, nous ne nous résignons pas.  »  (Marisol TOURAINE)
1

Marisol TOURAINE invitée du Magazine de la Santé sur France 5


Marisol Touraine était l’invitée de Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes, mercredi 18 mai 2016, dans Le Magazine de la Santé sur France 5.

Elle a répondu à leurs questions notamment sur la mise en place du paquet neutre.

Vous pouvez voir l’interview en ici :